Edimbourg, ville fantomatique

987649301839101509639234440352134462141n1

L’Ecosse est certainement le pays le plus connu pour ses châteaux hantés, n’importe qui vous répondrez cela si vous lui demandiez ce qu’il connait de l’Ecosse (ainsi que le Loch Ness). Alors l’Ecosse est-il le pays le plus hanté au monde? Bien sûr que non, c’est juste un pays qui a des hantises comme les autres mais qui a décidé de les utiliser à des fins touristiques. Après tout, pourquoi pas, séjourner dans un château hanté n’est-il pas charmant?

Mais ce qui fonctionne en prime c’est que ce pays possède l’atmosphère idéale pour se mettre dans l’ambiance, des villes aux architectures gothiques, des étendues de terres perdues dans la brume, se balader dans ce pays est juste incroyable, la dimension est incomparable à n’importe quel autre pays.

Edimbourg, capitale d’Ecosse est une grande ville dont le centre névralgique tourne autour du quartier de Old Town. Le jour ou j’ai posé les pieds à Edimbourg, me retrouvant face à l’imposante Old Town, j’en suis tombée follement amoureuse. Cette ville à la qualité d’être à la fois splendide et glauque, et ce qui rajoute un côté effrayant à tout cela, c’est que bien que ce soit une ville bondée de jour, personne ne se balade la nuit. Se promener alors dans la vieille ville, aux ruelles sombres et silencieuses je vous assure que vous ne l’oublierez pas.

Edimbourg a connu une histoire tragique. La ville s’est vu entourée d’un immense rempart au XVeme siècle, mettant tout son peuple à l’étroit. Si bien que les habitations actuelles ne convenaient plus, il fallait bâtir par dessus les maisons, de grands bâtiments parfois de 15 étages, fait de bois. La population ne cessait d’accroître et les conditions de vie étaient absolument ignobles, dans une simple pièce pouvait se trouver 4 familles, les latrines étaient reversées dans la rue qui n’avaient pas de système d’évacuation laissant ainsi la ville dans un état absolument infecte. Certaines personnes devaient même vivre dans les Vault’s, les souterrains de la ville, entassés, dans le noir le plus total. Suite a cela de nombreuses épidémies contagieuses et mortelles se sont développées et ont tué un grand nombre de gens. Comme les cimetières étaient bondées, il n’y avait pas d’autres solutions que de se débarrasser des corps, et tant qu’à faire, autant les utiliser. Ainsi le sang servait à peindre les maisons, les cheveux et les os à renforcer les murs de pierre, nous pouvons supposer qu’ils venaient d’inventer un isolant affreusement spécial. Et la peau, accrochez-vous, servait simplement à faire la couverture des bibles. Amen.

Mais comme si cela ne suffisait pas, il y’eût aussi une grande époque de torture, générée pour amuser la foule. Chaque jour sur la place publique, des gens étaient choisis au hasard dans la foule, accusés de sorcellerie à tort évidemment, pour avoir la seule opportunité de pouvoir les torturer. Hommes, femmes, enfants, bébés, il n’y avait aucune limite. Les tortures étaient diverses, toutes aussi cruelles les unes que les autres, et les gens en profitaient pour faire des paris sur la mort des uns et des autres. Imaginez durant de longs siècles, toute cette souffrance, toute cette haine, toutes ces émotions, éclatant sur les murs de la ville prisonnière de son rempart.

Aujourd’hui le rempart n’existe plus, les bâtiments de 15 étages non plus, seuls restes les bâtisses, les rues et cimetières d’époque, et c’est déjà bien assez pour vivre ce que l’on y vit. Edimbourg, à l’image de l’Ecosse, joue de son tourisme fantomatique, ici impossible de faire une excursion de ville aussi gentille soit-elle, tout se fait autour des fantômes et autres légendes historiques. Tout est fait pour créer le grand frisson et cela fonctionne, les guides sont d’incroyables orateurs et acteurs qui vous plongent dans l’histoire comme si vous la viviez. Edimbourg est réputée hantée, et même si l’on vous parlera des Vault’s, de Mary King close ou encore du poltergeist de Mackenzie au final c’est à toute une ville hantée que vous serez confrontez.

Mon séjour à Edimbourg a été incroyable au niveau du ressentis, je pense ne pas avoir assez de mots pour le décrire. Il est évident que quelque chose plane sur cette ville, comme une malédiction, et bien que le rempart n’existe plus, c’est comme si la ville en était toujours prisonnière et que tout y était resté depuis. Vous ressentez que cette ville a vécût, ces murs qui veulent vous parler, vous sentez toutes ces âmes partout, ces âmes qui semble coincées ici. Et plus que tout la souffrance qui a été vécût est presque palpable.

Mon coeur a oscillé en permanence entre tristesse et admiration, j’avais une grande compassion pour tous ces gens qui avaient vécût ces affreuses périodes. J’ai fait plusieurs excursions type Ghost Tours, dans les Vault’s, dans le cimetière de Greyfriar de nuit et le Real Mary king close. Le malaise, le vrai, celui qui vous fait perdre presque le contrôle était partout. Les frissons étaient permanents, une amie a sentis une présence forte derrière elle dans les Vault’s au point de vouloir s’enfuir et quelque chose m’a touché le dos dans le cimetière de Greyfriar au point que mon dos me brûlait malgré le froid.

Au delà d’une seule et même expérience paranormale qui a été constante puisqu’il est évident que le ressentis est trop immense pour l’ignorer, je suis depuis (et mon amie aussi) comme envoûtée  Bien sûr je suis tombée en amour avec cette ville, mais ça va au delà de ça, je suis comme obsédée, je dois absolument y retourner, comme si je n’avais jamais dû partir, et j’y pense tous les jours. Il ne se passe pas une semaine sans que mon amie et moi n’évoquions pas cette envie, c’est carrément devenu une lubie, une obligation, nous devons y retourner.

Si Edimbourg est hantée? Oh que oui !

Publicités

5 réflexions sur “Edimbourg, ville fantomatique

    • Normalement, retour à Edimbourg au printemps et SI TOUT VA BIEN, à la fin de l’été un détour par Salem, la Nouvelle Orléans et le sanatorium de Waverly Hills.

      • lol nan elle déconne pas, l’envie est là en tout cas, maintenant j’essaye de voir si c’est faisable 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s