Témoignage d’une infirmière

Lorsque les personnes sont en fin de vie et qu’elles attendent leur mort naturelle, il est courant que certaines histoires témoignent d’une sorte de connexion avec l’au-delà. Il est alors possible de voir certaines personnes parler à des gens qui seraient déjà mort, qu’elles attesteraient voir auprès d’elles. Il arrive aussi que certains patients au seuil de la mort, alors qu’ils étaient agonisants, aient soudainement un regain d’éveil et d’interaction inexplicable, qui ne dure qu’un temps, précédent généralement une mort imminente. C’est un peu comme si on leur permettait de dire au revoir à leur proche dignement.

Les personnes travaillant dans les milieux hospitaliers ont un contact quasi permanent avec la mort, c’est devenue pour eux une habitude, la réalité et presque une amie coutumière. Beaucoup disent alors avoir vécu certaines choses auprès de patients mourant jusqu’à les observer eux même. Les témoignages sont très riches et précis, et ce n’est pas pour rien que beaucoup de médecins dans le monde se battent pour témoigner d’une vie après la mort.

J’ai eu l’opportunité de pouvoir interviewer une infirmière au bloc réanimation d’un grand hôpital parisien. Cet échange riche et signifiant m’a beaucoup apporté et je le partage avec vous aujourd’hui.

 

Paranormalife: Bonjour Jessica, vous travaillez au service réanimation d’un grand hôpital parisien, à quoi ressemble votre quotidien?

Jessica: Je suis infirmière de nuit au bloc réanimation depuis 5 ans 1/2. Mon travail consiste à prendre soin des patients dans un état grave, souvent sous assistance respiratoire et sous cathécolamines (médicaments pour maintenant le rythme cardiaque et une tension correcte). Ils sont le plus souvent plongés dans un coma artificiels ou inconscients. De part ce travail et les spécificités de ce service je suis très souvent confrontée à la mort.

 

Paranormalife: Le Dr Jean-Jacques Charbonnier évoque le dernier souffle de vie qui sortirait du corps au moment de la mort, l’avez-vous déjà perçu?

Jessica: Si percevoir signifie voir, je dirais plus qu’entendre le dernier souffle de vie et voir que la poitrine du patient cesse de se soulever en effet oui on le voit. Ce que l’on ressent à ce moment précis, c’est soit un sentiment d’impuissance soit de soulagement, on a vraiment la sensation qu’une part de la personne « s’envole » mais ce n’est pas quelque chose que l’on perçoit à chaque fois.

 

Paranormalife: Les patients proches de la mort vous ont-ils déjà évoqué des expériences hors du commun?

Jessica: Il faut savoir qu’il y’a quelque chose de quasi systématique lorsque l’on a affaire à des patients en fin de vie et qui sont conscients: il y’a un moment ou ils ont tendance à parler à des personnes de leur famille, souvent décédées, qu’ils disent voir dans leur chambre et pouvoir leur parler. Ce sont bien souvent la femme, le mari ou les parents, et les infirmiers s’entendront souvent dire « Ca y’est Mr X délire c’est que c’est bientôt la fin! ». Certains vous disent carrément qu’ils vont bientôt mourir, s’en suit alors une période de mieux, ils souffrent moins, ils sont apaisés, puis décèdent. Ca ne se passe pas comme ça pour tout le monde, mais c’est très fréquent. D’autres au contraire semblent tourmentés, agités et ne communiquent pas là-dessus.

Il m’est arrivé qu’un patient me parle d’un long tunnel dans lequel il se trouvait, jusqu’à ce qu’ils entendent nos voix avant de reprendre conscience.

Une autre fois, une dame qui avait un problème cardiaque (son coeur battait très vite puis ralentissait d’un coup jusque s’arrêter, elle perdait conscience brièvement, on la stimulait, elle revenait à elle, et ça recommençait ainsi de suite) nous a évoqué cette même sensation de gouffre noir, et nous a dit qu’à chaque fois qu’on la réveillait, c’était comme si nous la sortions de l’eau.

Enfin un autre patient a eu la sensation d’avoir flotter dans la salle pendant qu’on le réanimait.

 

Paranormalife: Avez-vous vécue vous même des expériences paranormales?

Jessica: Une chose que nous avons constaté, je ne sais pas si c’est paranormale, dès qu’il y’a une mouche dans le service, et plus particulièrement dans une chambre, s’en suit un décès. Après la mort, la mouche disparaît. Il y’a aussi la sensation d’être observée dans un coin de chambre, d’avoir quelqu’un dans son dos, de sentir une présence quand un patient dit parler avec quelqu’un que nous ne voyons pas, mais aussi de sentir quelqu’un respirer, ou encore voir quelqu’un marcher au loin, notamment près de la morgue, alors qu’il n’y a personne de physique.

Une fois je faisais mon tour de 3H du matin dans la chambre d’une patiente sédatée et ventilée et quand je fais mon tour à cette heure là, j’ai tendance à ne pas allumer les lumières car celles du respirateur et du scope me suffisent. J’étais donc à l’entrée de la chambre avec la porte ouverte sur le couloir allumé dans mon dos, et je notais les constantes de la patiente sur ma pancarte. Tout en regardant ma pancarte, j’ai vu sortir une forme noire de sous le lit de la patiente, une forme noire bien plus compacte qu’une ombre. Après un premier sursaut, je me retourne et observe le couloir afin de voir si quelqu’un ne serait pas passé à ce moment là car nous tentons toujours d’apporter une explication rationnelle en premier lieu, mais personne. Je sens soudain comme une caresse douce et chaude dans mon dos, qui m’a partiellement apaisée comme pour me dire « N’ai pas peur! ». Autant vous dire que j’ai malgré tout quitté très rapidement la chambre.

En réa, il y’a souvent des décès par vagues, et cette semaine là il y’avait de nombreux patients sur le point de mourir. Et le plus étrange c’est que j’ai ressentis cette présence jusqu’à ce que cette vague de décès se termine.

 

Paranormalife: Vous qui côtoyez la mort au quotidien dans votre métier, quelle est votre position sur la vie après la mort?

Jessica: De par mes expériences paranormales au sein de ma profession, mais aussi dans ma vie personnelle, je pense qu’il arrive que certaines personnes soient comme « bloquées » ou puissent choisir de se manifester si elles le jugent nécessaire. Je ne dis pas que c’est le cas pour tout le monde, et je pense qu’il y’a des entités qui peuvent se manifester par tellement de formes et de moyens différents. Mais ma conclusion personnelle serait qu’il y’a bel et bien une vie après la mort.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s