J’ai peur !

Voilà une phrase que j’entends souvent lorsque j’aborde le sujet du paranormal avec certaines personnes qui a 80% me répondent ceci : » J’adore le paranormal, mais ça me fait peur! ». Rien de plus humain après tout, la peur étant une émotion difficile à contrôler, avoir peur est un réflexe animal face au danger. La peur n’est pas innée, elle résulte souvent d’expériences passées dites traumatisantes que notre corps et notre mémoire ont enregistré. Vous ne vous souvenez sûrement pas de la première fois que vous avez eu peur de telle ou telle chose, et pourtant elle existe. La peur peut être personnelle, suite à une expérience vécue ou alors commune, suite à des croyances. D’une manière générale, la peur se manifeste par une très forte envie de fuite face à ce que nous qualifions de danger. Nous nous mettons alors à trembler, transpirer, respirer rapidement, notre coeur battant la chamade. Dans certains cas, il se peut aussi que s’en suive un malaise voir une crise cardiaque, mais là nous sommes vraiment dans l’extrême, quoiqu’il en soit « mourir de peur » peut parfois s’avérer vrai.

Certaines peurs prennent des proportions incontrôlables et deviennent des phobies. Vaincre une phobie est quelque chose de très compliqué bien que pas impossible. Selon le degré de peur certaines thérapies permettent de se guérir. Moi par exemple, j’ai peur des serpents, je me dis même ophiophobe, je pense que j’en suis au point de la phobie. Ce qui est drôle, c’est que je n’ai pas grandis avec cette peur, je me souviens même avoir touché des serpents alors enfant, mais à force d’entendre mes proches avoir une peur bleue de cet animal, je l’ai développé moi même à un point assez fou. Disons que je suis capable de ne pas aller à un certain endroit, même si c’est le plus bel endroit du monde, si je sais qu’il y’a des serpents. J’ai aussi peur du noir à mon grand âge, vous me direz c’est un comble dans ce milieu, mais c’est justement ce qui pimente mes investigations. La peur est finalement un bon carburant, il permet l’adrénaline, il suffit de pouvoir le contrôler un minimum.

Mais revenons en au paranormal. Savez-vous que sur un panel d’interrogés, la majorité des gens ont listé la peur des fantômes au même titre que la peur des hauteurs, la peur des serpents ou encore la peur de prendre la parole en public. Cela en devient une peur commune. Je n’ai pas vraiment de mal à le comprendre. La peur numéro 1 étant la peur de la mort, bien que ce soit faux dans certaines cultures qui l’acceptent, d’une manière générale, l’homme à une peur bleue de la mort même s’il sait qu’il mourra forcément un jour. Inconsciemment, l’homme espère toujours au fond de lui l’immortalité, et quand la peur le rattrape, l’angoisse que tout puisse s’arrêter est incontrôlable. Il y’a aussi cette forte part d’inconnu si effrayante, qu’y’aura-t-il après? Quand vais-je mourir et de quelle manière? Les fantômes ne sont finalement que l’aboutissement de tout cela. Oui le paranormal nous effraie car il évoque un inconnu, il nous renvoie à la mort, et cette notion qu’une forme de conscience puisse persister après la mort comme bloqué dans notre monde.

Rajoutons à cela que nous avons grandis avec le cinéma d’horreur. Un enfant est clairement une éponge à émotions, il vit des expériences, certaines plaisantes et d’autres non, certaines traumatisantes. Il en oubliera certaines, et pourtant sa chair lui n’oubliera pas. Un film d’horreur peut vous provoquer une peur à vie. Faisons un test (cliquez sur l’image).

tumblr_mo19ja8knk1rmda16o10_400

Ok, si vous avez eu un frisson ou un geste de recul, c’est que vous avez été traumatisé par le film « ça ». Beaucoup de personnes (comme moi) ont désormais peur des clowns. Une peur irrationnelle, mais malgré tout explicable. Beaucoup de films auront ainsi apporté un poids en plus envers cette peur déjà animée pour le paranormal. De plus, d’une manière générale, le cinéma n’aborde pas souvent le paranormal de façon romantique ou drôle, tout tourne relativement autour de l’horreur, de l’angoisse, du frisson incitant ainsi le téléspectateur à avoir peur. Ca aurait un peu l’effet d’un message subliminal qui a force d’être répété provoquerait une peur inconsciente.

Alors au final, la réaction qu’ont la majorité des gens face au paranormal est absolument normale. Nous avons peur car nous avons grandis avec, mais nous aimons ça, le paranormal nous plait et nous effraie car il est hors de la normalité, car il est mystique, car il nous intrigue, mais dans le fond beaucoup souhaite ne pas savoir si tout cela est vrai par peur de la vérité. Les personnes trop rationnelle et très agressive à l’encontre du paranormal sont bien souvent des personnes qui en ont si peur qu’elles tentent de se convaincre que cela n’existe pas mais que si laissent trahir par leurs réactions physiques.

Que vous ayez été traumatisé par un film, que vous ayez vécu une expérience paranormale dans le passé ou que vous ayez simplement peur de cet inconnu, sachez que comme tout peur, celle-ci s’appréhende. Et d’une manière générale, pour ne plus avoir peur, il faut apprendre de sa peur. Un exemple commun, la peur de l’avion, cette dernière peut clairement se tempérer en visitant des avions, en apprenant sur leur sûreté ou encore en suivant des stages. C’est exactement pareil pour le paranormal.

Pour ne plus avoir peur, ou tout du moins prendre du recul et relativiser, il faut apprendre, et bien apprendre. Au-delà de me lire, il faut s’intéresser aux vrais recherches, aux vraies enquêtes et arrêter de regarder des vidéos truquées sur Youtube. J’ai cité assez d’exemples dans mes précédents articles afin de vous diriger au mieux. Dites vous aussi que si une vie après la mort existe et que certains fantômes hantent nos maisons, de manière générale, ils ne vous feront pas de mal. J’entends bien qu’un tête à tête par surprise avec un spectre a de quoi se faire dresser les cheveux sur la tête, mais quand bien même, quel danger cela représente-t-il? Je ne dis pas qu’il ne faut pas avoir peur, vous ne pourrez pas contrer l’émotion, je dis seulement qu’il faut la dépasser.

N’oubliez pas que le cinéma d’horreur n’est que du cinéma, et même s’il est souvent inspiré de faits réels, tout est clairement amplifié dans un simple but commercial. D’ailleurs, selon moi, très, TRES, peu de films d’horreur s’approchent de la réalité (je les compte sur les doigts d’une main, et encore).

Le paranormal est absolument passionnant pour qui sait dépasser ses peurs, et croyez moi, ce petit soupçon d’adrénaline devient finalement coutumier. J’étais comme beaucoup d’entre vous avant, absolument terrifiée, et je pèse mes mots, par ces histoires de fantômes. Je suis une enfant de la génération « Mystères » qui en prime a grandis avec les récits fantomatiques dans ma propre famille. Il m’a fallut de longues années pour me rassurer et vivre vraiment le paranormal comme une passion absolument riche et plaisante, comme certains pourraient le trouver avec l’équitation ou tout autre activité absolument sage et « normale ». Il y’a en prime ce petit plus dans le paranormal face au mystère, cette quête de vérité, mais aussi le côté historique et scientifique. Non, clairement, le paranormal ne mériterait pas qu’on le repousse par peur car c’est quelque chose d’incroyable.

Et vous alors, avez-vous peur du paranormal? Sauriez-vous expliquer d’ou découle votre peur? Et seriez-vous prêt malgré tout à me suivre lors d’une expédition nocturne dans un lieu dit hanté?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s