J’ai survécu à ScareFest 2013

144

Comme je vous l’annonçais tantôt, j’ai eu l’opportunité de pouvoir assister à l’événement ScareFest à Lexington dans le Kentucky. Cette 6ème édition était des plus attendues, la capacité du centre de convention avait été doublé pour accueillir deux fois plus de visiteurs que l’an passé. Et en effet du monde il y’en a eu et je pense très franchement que les objectifs attendus ont été atteint ce qui permettra certainement à la future édition de ScareFest 2014 d’être encore plus grande.

ScareFest est donc l’unique convention qui mêle à la fois paranormal et horreur. Cette année y était même ajouté une section Gaming « The Portal » afin d’approcher un nouveau public, l’idée étant que finalement chacun puisse trouver son bonheur en venant à ScareFest. Et en effet, ScareFest a un tel éventail qu’on trouve son bonheur, mais il y’a tellement de choses à faire au final, qu’on manque franchement de temps, et je me suis honnêtement fait la réflexion que si cet événement s’étalait sur 5 jours, ce serait sans doute plus confortable.

Le centre de convention est partagé en deux parties, d’une part les stands ou se trouvent aussi bien des vendeurs d’articles, des voyantes, des maquilleurs en effets spéciaux ou encore des auteurs. Puis d’autre part la section avec les célébrités du paranormal et de l’horreur présents afin de pouvoir rencontrer leurs fans. Se déroulent aussi tous les jours, plusieurs séminaires dans différentes salles du centre de convention, permettant à chacun de pouvoir poser des questions à son idole ou encore d’écouter une conférence sur un sujet choisi. Les soirées étant tout aussi chargées, entre bal costumé et cinéma d’horreur.

28

Les gens viennent à ScareFest en jouant le jeu, ils se déguisent en leur personnage de film d’horreur préféré ou tout simplement se recouvrent de faux sang ou portent de faux crocs de vampires. L’esprit est très bon enfant, on voit franchement que les gens s’amusent et passent du bon temps. Et contre toute attente, c’est un événement familial, y étaient présentes de nombreuses familles et de nombreux enfants qui jouaient le jeu eux même en se déguisant ou en emmenant leur poupée démoniaque avec eux. Je ne cesse de me demander si un tel événement serait possible en France et si les parents y emmèneraient très volontiers leurs enfants pour la sortie du dimanche, et cela me semble tellement improbable que je n’arrive même pas à l’imaginer. La culture de l’horreur et de l’épouvante est une fois de plus mise de côté en France, on ne veut pas choquer nos charmantes tête blondes, alors que c’est monnaie courante aux UK et USA.

Les festivités ont donc commencé un vendredi 13, quoi de plus normal après tout. Le premier jour, les portes de ScareFest s’ouvrait au grand public à 17H, mais pour les personnes de la presse, il était possible d’entrer dès 15H et d’assister au « Tapis noir » qui n’est autre qu’une version dark du tapis rouge. Arrivée à 14H, je me rends à la table des médias et rencontre enfin en chair et en os Nic, l’incroyable Media Coordinator avec qui j’étais en contact. Je récupère mon badge et il me briefe sur le Week-end. Je fais un premier tour de ScareFest qui termine de s’installer et me trouve une place centrale afin de pouvoir photographier le « Tapis noir ». Tour à tour passeront des acteurs de films d’horreur ou encore des personnalités du paranormal de la télévision américaine. Chacun pose et répond aux questions des journalistes. Je me rends alors vite compte que je deviens la victime d’une blague lancée par notre cher Nic. Tout a commencé quand Ken Foree m’a regardé en me demandant si je venais bien de France, rien de bien méchant, mais au milieu d’une cinquantaine de journalistes qui se retournent pour vous regarder, il y’a de quoi en perdre ses moyens. Le pompon ça a été Josh Gates, qui après avoir répondu aux questions se met face à moi et m’annonce avec mon nom et mon prénom, en me remerciant d’être venue tout spécialement de France, puisque tout le monde m’attendait, et qui invite les journalistes à applaudir. Oui à ce moment là, je pense que mon visage était cramoisi. Outre l’anecdote drôle, cela m’a surtout permis de me rendre compte à quel point ici, même les célébrités ont un esprit cool et détendu, et j’ai pu le constater tout le long du Week-end, et pas seulement parce que j’étais présente en tant que média, mais j’ai bien vu que les fans pouvaient passer de vrais moments privilégiés avec leurs idoles.

38

Et bien vous voulez que je vous dise, au final cette petite blague sur le « Tapis noir » dans la bouche de Josh Gates, m’aura tout simplement facilité la démarche, puisque je suis vite devenue la petite française venue spécialement pour ScareFest, et les gens, quel qu’ils soient, venaient se présenter à moi, me parlaient, me disaient bonjour en me croisant, et certaines célébrités ont retenu mon visage et mon nom sans même que je me présente. C’était assez étrange à vivre au final, car j’ai senti comme un inversement, je venais pour m’intéresser à des gens, mais au final, les gens s’intéressaient à moi, à mon travail, j’ai pu échanger des contacts avec de nombreuses personnes, dont de très importantes, qui devraient m’être bénéfiques plus tard. Et comme je venais aussi à ScareFest pour ça, pour créer un réseau, je dirais que c’est un bon point.

ScareFest a ensuite ouvert ses portes à 17H, les visiteurs ont pu entrer et visiter les stands ou encore rencontrer des célébrités. Les premiers costumes ont fait leur apparition et dans cet univers je me suis finalement senti comme chez moi. ScareFest fermant à 22H tous les soirs, il était possible d’assister par la suite à une soirée. Le vendredi soir avait lieu la VIP Party ou évidemment les célébrités étaient conviées sur fond de Karaoké et de buffet bio. Il y’avait aussi des danseurs pour animer la soirée. Une soirée très sympathique permettant aussi de pouvoir échanger dans un autre environnement et de façon plus intimiste. Le samedi soir avait lieu le bal costumé, une soirée moins privée et ouverte à tous dans le hall du centre de convention, avec évidemment des personnes déguisées et un groupe de Punk Rock pour animer le bal. Je ne sais pas si vous arrivez à vous imaginer Freddy Krueger, Jason, Dark Vador, le clown de « ça » dans une soirée enfumée avec du Punk Rock explosif, mais en gros c’est ce à quoi j’ai assisté, et je crois que je ne l’oublierais pas.

44

ScareFest c’est aussi une centaine de volontaires, portant un T-shirt jaune fluo avec écrit « Staph » dessus. Des volontaires que l’on voit courir partout du matin au soir, mais toujours avec le sourire, qui tour à tour, protègent les célébrités, ouvrent les portent des séminaires, nous accueillent, nous renseignent, nous servent à boire … Et pour cela je dis bravo, un tel dévouement sans quête d’argent, c’est relativement rare, et croyez-moi l’organisation de cet événement n’avait pas un seul défaut. N’oublions pas Patti Starr, l’une des organisatrices qui en prime restait très présente et que j’ai eu grand plaisir à rencontrer. Une adorable petite dame de 70 ans, pleine de vie, tout sourire et une véritable célébrité locale. Je n’oublierais jamais son « Oh my god, your accent this is so cuuute! » quand j’ai commencé à lui parler en anglais, et oui j’ai un accent terrible, mais apparemment Patti le trouve charmant. En tout cas j’ai une réelle admiration pour cette petite femme qui devrait être paisiblement à la retraite, mais qui passe son temps à faire des enquêtes dans le paranormal et organiser des événements. Un modèle.

La journée du samedi a clairement était la plus chargée, je l’ai vu dès mon arrivée, il y’avait tant de monde, certaines allées de ScareFest étaient presque impraticables. Du coup les attentes pour pouvoir accéder à une célébrité étaient franchement doublées voir triplées, certaines salles de convention étaient si remplies que beaucoup étaient debout. Mais une fois de plus, malgré cela, je n’ai vu que des sourires sur le visage des visiteurs, et je les comprends tellement.

150

Je pense très franchement manquer d’adjectifs pour exprimer mon ressenti après 3 jours de ScareFest, c’est très difficilement explicable et j’ai tenté maintes et maintes fois de le faire sur place quand on me demandait si je passais du bon temps, et je restais juste sans voix, les yeux pleins d’étoiles en lançant un timide  » Je n’arrive pas à l’exprimer! ». Selon moi ScareFest est une convention qui ravira tout passionné de paranormal et d’horreur, c’est plutôt complet et de pouvoir assister à des conférences ou parler avec des célébrités du milieu est vraiment un avantage. J’ai trouvé en ScareFest tout ce que je souhaitais rencontrer depuis longtemps, des personnes passionnés par ce milieu, un esprit horreur/épouvante sans pour autant être glauque, un accès à toutes sortes d’articles que ce soit des vêtements, des bijoux ou encore des appareils d’enquête. La grande disponibilité des gens et le réel intérêt qu’ils m’ont porté m’a fait chaud au coeur. Comme je l’ai dit à Patti, en vérité cela me rappelle la première fois ou je suis allée à Disneyland, que j’ai découvert cet univers féerique avec des grands yeux, une bulle qui me transportait me faisant oublier les soucis quotidiens. Et bien ScareFest ça a été ça, certes ce n’est pas un univers féerique, mais il y’avait tant d’attentes de mon côté qui ont été largement dépassées, que finalement j’ai eu encore plus que tout ce dont je rêvais. Je rêves qu’un jour un tel événement se crée en France. En attendant, j’ai laissé mon coeur à Scarefest, et sans hésiter une seule seconde j’y retournerais l’an prochain. Et si j’ai un vrai bon conseil à vous donner, si vous êtes réellement passionné par ce milieu, je vous assure qu’un tel déplacement vaut le coup et le coût, car oui aller aussi loin a un vrai coût. Mais si vous avez besoin d’aide pour organiser votre voyage là-bas, je suis disponible par message.

Si vous souhaitez voir mes photos, c’est ici.

Si vous souhaitez aller sur le site web de ScareFest, c’est ici.

Si vous souhaitez suivre ScareFest sur Facebook, c’est ici.

Si vous souhaitez suivre ScareFest sur Twitter, c’est ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s