J’ai participé au Nick Groff Tour cet été

10981850_419968674856264_670181620112795083_n (1)

Depuis 18 mois désormais, date de mon dernier article ici, j’organise des Ghost Hunts en France, une aventure incroyable que je partage avec l’équipe R.I.P. Recherches Investigations Paranormal. Mais ceci fera le fruit de mon prochain article ou je vous raconterais toute cette aventure en détails.

Cela me prend beaucoup de temps, tellement que j’ai dû mettre mes premiers amours au placard l’espace d’un instant, mais la recherche et l’écriture me manque trop, et quitte à faire des nuits blanches j’ai décidé de m’y remettre. Mais j’ai toujours eu le pied dedans, je n’ai pas trahis ma passion, disons qu’au lieu d’être un petit rat de bibliothèque, j’étais beaucoup plus sur le terrain.

Cela fait de nombreuses années que je voyage aux US et UK, disons que c’est une habitude que j’ai prise à l’époque ou j’ai voulu infiltrer le milieu du paranormal et que je trouvais ça très compliqué en France. J’ai du coup fais toute mon initiation dans les pays anglophones, là ou les esprits étaient ouvert et ou il était déjà possible de se retrouver facilement entre passionnés. J’ai désormais beaucoup d’amis dans ces pays et j’y retourne régulièrement, parfois accompagnée, parfois seule, peu importe à vrai dire, ce qui compte c’est l’aventure sur place.

Lorsque Nick a quitté Ghost Adventures et qu’il a annoncé qu’il organisait ses propres Ghost Hunts sur les lieux enquêtés en compagnie de ses feus collègues, j’ai trouvé ça à la fois démoniaque et malin. Et quand j’ai appris que la personne qui l’aidait à mettre en place les événements était un ami rencontré sur les ScareFest, ça m’a motivé à aller voir ça de plus près. Comme à mon habitude, j’ai dû m’y prendre 1 mois avant, et le 10 juin je m’envolais donc pour Philadelphie.

Le Nick Groff Tour pour lequel j’ai eu ma place était prévu au Pennhurst State School, incroyable lieu de fantasme pour l’enquêtrice que je suis, il y’avait vraiment trop d’éléments positifs dans cette aventure qui me rendaient extatique. La veille de l’événement, j’arrive donc à Philadelphie, sublime ville par ailleurs, et ce qui m’a permis de visiter le très célèbre Estern State Penitentiary. Magnifique visite, un lieu de mémoire hautement mis en valeur, à ne pas rater si vous êtes dans le coin!

11698689_419469311572867_7266520367329008497_n

Maaais la vraie aventure à été lorsque j’ai dû m’enfoncer dans la campagne pennsylvanienne, je n’ai pas le permis, et de façon générale ça ne me pose pas de problèmes, il y’a toujours un moyen d’arriver à bon port, mais là il faut bien avouer que les multiples trains, bus & taxis qui m’ont pris la journée mais m’ont permis de voir du pays! Une nuit de sommeil et l’événement pouvait commencer!

Le jour J, le rendez vous est pris à 14H30 pour les conférences. 14H31 mon Taxi n’est toujours pas là … J’arrive donc en retard dans un hôtel ou sont données les conférences, je cours, je transpire car oui, là-bas aussi c’était la canicule! Arrivée à quelques mètres, j’entends la voix de Nick résonner, la conférence a commencé … Là j’aperçois le comité d’accueil, au moins 10 personnes, je reçois mon badge, mon bracelet et mon T-shirt carrément splendide, et je me rue à l’intérieur de la salle.

11703149_419968988189566_713380005048358218_n

La salle est remplie, une centaine de convives, et Nick anime donc son Q&A de façon assez timide, je savais déjà qu’il était plutôt comme ça, simple, humble, un peu réservé. Il répond ainsi aux nombreuses questions pendant 1H30, pour le coup je trouve le public un peu indiscipliné, certains se lèvent et lui passent juste devant pour aller aux toilettes, d’autres se lèvent et vont se boire un petit coup. C’était assez étrange en fait ces comportements sans compter les nombreuses questions sur les démons, possessions et autres sujets qui me mettaient assez mal à l’aise (Et Nick aussi d’ailleurs, mais il a plutôt bien rebondit à chaque fois pour ne pas froisser les croyants)

11709657_419969161522882_4095306556845668781_n

Cette conférence se termine, Nick file rencontrer des fans juste venue pour le Meet & Greet et nous assistons à la deuxième conférence donnée par John Tenney. Alors John Tenney MALHEUREUSEMENT c’est un peu le mec que personne ne connait, et pourtant il mériterait qu’on érige une statue en son nom tant son implication et son savoir sont fascinants. Vous l’aurez sans doute aperçu dans « Ghost Stalkers » avec Chad Lindberg et justement produit et réalisé par Nick. Mais sinon John est un chercheur, il agit un peu comme un détective privé, il a un bureau, les gens font appel à lui lorsque qu’ils sont face à quelque chose d’étrange, car oui son truc à John, c’est l’étrange, et il va seul sur place faire son enquête et déterminé si c’est le cas qui est étrange ou bien les gens 😉

II donne aussi des conférences, participe à des conventions, enfin bref il vit de ça et pour ça. Et moi face à John je fond comme neige au soleil, son savoir est tel que je l’écoute la bouche entrouverte, sans ciller, je ne veux rien rater! En plus c’est certainement l’enquêteur le plus stylé, chemise, cravate et converse, ça change des T-shirts avec nom d’équipe le plus souvent absolument dégueulasse!

11745423_419968934856238_2272909017029960027_n

Mais revenons sur cette conférence donnée par John, une fois de plus il aborde l’étrange, et partage quelques cas qu’il a vécu. C’est un excellent orateur et le public n’est pas aussi dispersé que pour la conférence de Nick, pas un bruit, pas un mouvement, l’histoire est tellement haletante qu’on ne veut pas en perdre une miette. Et la chute a provoqué dans la salle un élan général de surprise, moi j’en avais les mains sur la bouche, et Tenney qui se met à pleurer …

La conférence se termine sur cette note, donc un peu perturbant disons le, et chacun doit se diriger désormais vers Pennhurst pour le Meet & Greet et évidemment le Ghost Hunt. Et moi bien sûr, il me faut trouver un moyen d’y aller, j’appelle en vain des taxis qui ne sont pas dispo, le temps passe, je vois tout le monde partir, et avant qu’il soit trop tard, je me décide à prendre mon courage à deux mains pour demander un co-voiturage, et là me tombent dessus John Tenney et son ami Mike. Ils ont appris que j’étais française donc sont intrigués que je sois là, je leur explique un peu ma vie, et la situation à l’instant T, et c’est ainsi que j’ai co-voituré avec John Tenney pour aller à Pennhurst.

La discussion va de bon train dans la voiture, Pennhurst étant assez isolé dans les bois, nous avons le temps de parler des shows para, de nos carrières, des différences US/France ect … Inutile de vous dire que j’ai profité de chaque seconde de ce voyage tellement j’avais conscience de cette chance d’avoir un maître pour moi toute seule, un tout petit instant.

Nous nous perdons dans les bois, mais finissons par arriver à Pennhurst. La claque! Je ne voyais pas ça aussi grand et c’est exactement le genre de lieu qui me fascine, complètement désaffecté avec la nature qui reprend ses droits sur la pierre, tellement sauvage et magnifique! Mais aussi très grand, c’est répartis sur plusieurs hectares, je dirais qu’il y’a une dizaine de bâtiments. Je reste quelques minutes à contempler l’endroit, à imaginer ce que ce lieu a pu abriter comme horreurs pendant presque 100 ans.

11403119_419968778189587_3579356737488355191_n 11666033_419968841522914_924469090230158071_n

Et puis j’aperçois cette déjà bien longue file d’attente pour rencontrer Nick, avoir son autographe et sa photo. Je ne suis pas groupie pour un sou, je ne demande jamais d’autographes à personne, mais avec tout ce monde je sais pertinemment que c’est le seul moyen que j’aurais de parler avec Nick. Nous attendons dans les couloirs d’un des bâtiments, ce qui permet en effet de passer le temps puisque je suis restée là à attendre 2 heures avec cette chaleur insoutenable. Le bruit s’étant répandu que j’étais venue seule de France jusque ici, des gens m’abordent dans la file d’attente, ils sont d’abord deux, puis finissent par être une dizaine à m’entourer et m’assaillir de questions, clairement hallucinés que j’ai fais tout ce voyage jusqu’ici. J’ai tenté en vain de leur expliquer que j’avais vraiment bourlingué aux US, que j’avais visité beaucoup de lieux, rencontré pas mal de monde et déjà fais d’autres GH, mais je crois que ça les a dépassé encore plus 😉

11008781_419968824856249_7450722724889602288_n 11144440_419968791522919_4636548634925871396_n

Enfin j’arrive à hauteur de Nick, et je dois avouer que je l’ai squatté un bon moment, entre présentation de ma personne et de mon travail en France, puis lui demander de collaborer avec moi pour cette petite vidéo. C’est une personne adorable, accessible et très humble! En fait, comme 95% des personnes que j’ai rencontré aux US jusque maintenant, je ne citerais pas les 5% restant au risque de décevoir beaucoup de monde!

Je sors enfin prendre l’air, pas le temps de manger, on attaque presque immédiatement le Ghost Hunt. La nuit est entrain de tomber, le crépuscule apporte alors au lieu une dimension exceptionnelle. Et je vois alors scintiller ça et là, j’ai d’abord l’impression que c’est ma vue, un phosphène peut-être, et puis non, il y’en a partout, j’entends des gens crier « Fireflies! » et je constate en effet qu’il y’a des lucioles par milliers. Je suis restée un bon moment à contempler cette scène surréaliste de cet endroit abandonné de tous, recouvert par les arbres, et scintillant de mille feux avec ce coucher de soleil à tomber. C’est l’un des plus beaux spectacles que j’ai vu dans ma vie, vraiment.

11019417_419968898189575_4684776186339907074_n

Mais il est temps de partir enquêter. Énormément de monde sur ce Ghost Hunt, nous sommes 25 par groupe, c’est assez courant aux US, ça donne ce côté un peu usine, et il est certain que nous n’avons pas du tout la même approche en France, mais il faut reconnaître qu’ils savent animer leurs ateliers.

Le premier bâtiment ou nous allons est immense et absolument effrayant, c’est le noir total, et les ressentis sont clairement décuplés. Nous avons beau être une cinquantaine à ce moment là dans le bâtiment (répartis sur plusieurs étages), je pense que je me suis rarement sentie aussi mal à l’aise de ma vie. Mais j’y suis allée, et sans lampe, j’aime parfois jouer avec l’obscurité. Maintenant ce qui a été emmerdant, c’est que dans mon groupe il y’avait un petit groupe de jeunes filles qui n’avaient jamais enquêté de leur vie et qui avaient clairement la frousse, et qui du coup hurlaient comme des dingues au moindre bruit. Sans compter que les américains sont relativement émotifs en fait, comme ils ont un petit souci de discernement, ils voient souvent du paranormal partout et réagissent en conséquence.

Chaque atelier dure 1H et est encadré par un professionnel. Mon premier atelier est chaperonné par Tenney, inutile de vous dire que j’ai écourté mon expédition pour rester avec lui et l’assaillir de questions. Entraînant une splendide discussion autour des vortex, portail, fantômes et mémoires résiduelles … absolument passionnant!

Mon second atelier aura donné lieu à une séance de TCI assez intéressante ou finalement l’entité répondait à travers le K2. Je fais un aparté pour parler des américains qui viennent participer à ces événements, et je suis toujours aussi hallucinée par leur professionnalisme. Ils sont certes émotifs, mais ils viennent TOUS avec leur matériel, et pourtant pour beaucoup ils ne sont pas enquêteurs à proprement dire, mais ils savent utiliser un K2, un EMF detector ou encore conduire une TCI. C’est assez impressionnant en fait.

Troisième atelier, l’atelier de Nick, nous sommes au sous-sol, lieu qui aurait des entités enfant. Je ne vais pas mentir, si Nick m’avait fais une très bonne impression, j’étais très perplexe quand à sa présence sur un atelier, j’imaginais qu’il nous laisserait faire en supervisant de loin. Et bien pas du tout ! Nick a tout conduit de A à Z nous permettant de profiter de sa méthodologie et de son expérience. Avec nous tous il a conduit une séance de TCI, il posait quelques questions que l’on réécoutait tous pour analyse, c’était intéressant, surtout qu’il y’a eu pas mal de résultats.

Malheureusement pour moi, et c’est bien la première fois que cela m’arrivait, au bout d’un bon moment je suis affreusement malade, nausées, malaise, sueurs froides … Je me mets assise dans un coin et je crois qu’à ce moment ça a été un peu le black out. Chacun tirera la conclusion qu’il veut, moi plutôt terre à terre j’y ai vu la chaleur, le jetlag et le ventre vide, mais je n’aurais jamais de certitudes!

Une chose est sûre quand l’atelier s’est enfin terminé, prendre l’air m’a fait un bien fou, mais j’étais complètement vidée, mon groupe est reparti pour le dernier atelier alors que moi j’étais entrain de décéder à l’abri des regards de tous. Puis tous les ateliers se sont finis, nous nous sommes tous retrouvés pour débriefer, Nick en maître de cérémonie a alors fait le point de la soirée, et recensé les phénomènes vécus par chacun avec sourire et bonne humeur, alors qu’il venait d’enchaîner non pas moins de 12H de travail sans pouvoir s’arrêter ou tout au plus 5 minutes pour manger une part de pizza. A ce moment là en effet, mon regard sur Nick s’est posé de façon admirative, j’étais vraiment à ce moment là face à un mec qui avait vraiment envie de partager son expérience et de rencontrer son public avec le plus grand intérêt.

11896002_430403063812825_724256505255291908_n

Les visages déconfis, nous faisons une photo de groupe et nous nous disons au revoir. Je repars pour ma part avec Mike et Tenney qui me proposent de prolonger la soirée, mais ma mine blafarde indique bien mon incapacité à poursuivre quoique ce soit.

Mes conclusions seront simple: c’était incroyable! Mon pote Lee est un incroyable organisateur, le rapport qualité/prix est très bon, le staff entièrement bénévole est au top, les intervenants SUPER dispo et professionnel, le lieu, mon dieu le lieu, inoubliable … En bref, si un jour vous avez l’opportunité de pouvoir vivre un de ces événements, vraiment courez-y!

J’y retournerais avec un grand plaisir dans le futur, mais avant cela, je dois aller essayer les événements de ma copine Amy, mais ça aussi je vous en reparlerais 😉

En tout cas une chose est sûre, Pennhurst me reverra en Juin 2016 puisque j’y emmène un groupe de passionnés 🙂

Publicités